Alimentation sous dialyse, perspectives et enjeux

L’alimentation du dialysé doit préserver l’état nutritionnel du patient tout en continuant à couvrir ses principaux besoins. À cette fin, l’alimentation, en cas de dialyse, se base sur une nourriture équilibrée et adaptée.

Par Laurent Feneau, publié le 16 mai 2024

Alimentation sous dialyse, perspectives et enjeux

La baisse de la fonction rénale accroît, en effet, l’importance de certains nutriments dont il faut s’assurer que les quantités minimum nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme continuent à être apportées. La séance de dialyse peut, par exemple, provoquer la perte de protéines (hypercatabolisme protidique). Il est donc essentiel de veiller à ce que l’alimentation du patient comble ce déficit. La quantité de protéines recommandée varie entre 1g et 1,3g/kg de poids et par jour, suivant le type de dialyse pratiquée.

Pour aider les patients atteints d’insuffisance rénale chronique, plusieurs industriels (Dr Schär, Nestlé Health Science, Taranis, etc.) proposent des gammes d’aliments hypoprotidiques variés, sucrés ou salés. Reste cependant une exception : celle du patient au stade de l’hémodialyse. Dans ce cas, la restriction protéique laisse en effet place à un régime hyperprotidique, visant un apport quotidien d’au moins 1,1 g/kg ; voire 1,2 g/kg à 1,5 g/kg pour les patients en dialyse péritonéale. Il est tout aussi important de veiller à ce que les apports maximaux recommandés pour certains nutriments ne soient pas dépassés. En effet, chez le dialysé, le sodium s’accumule et entraine ainsi une rétention d’eau et une hypertension artérielle. Idem pour le potassium et le phosphore. Il est donc préférable de réduire leurs apports. Attention, certains régimes sont incompatibles avec la dialyse. C’est notamment le cas des régimes végétariens et végétaliens qui sont moins riches en protéines de haute valeur biologique et naturellement très riches en potassium. Un régime végétarien modéré et adapté peut néanmoins être possible selon les cas, mais doit être planifié avec un(e) D/N en fonction des recommandations nutritionnelles.

Dans la même rubrique
diabète
  • À la une
  • Actualités
  • Recherche - Science
institut pasteur
  • À la une
  • Actualités
  • Recherche - Science