L’alimentation comme marqueur culturel

L’alimentation et la nutrition peuvent participer de la lecture du paysage culturel d’un pays, d’une région ou même de celle d’une époque. Focus sur une récente étude menée par une équipe de l’Université de Genève sur ce marqueur culturel.

Par Laurent Feneau, publié le 12 juin 2024

L’alimentation comme marqueur culturel

L’alimentation n’est pas qu’un simple besoin biologique. Véritable marqueur culturel et identitaire, elle regroupe de très nombreuses pratiques qui permettent de «lire» une région, un pays ou un groupe social. Mais comment retrouver ces us et coutumes lorsqu’il n’en reste aucune trace orale ou écrite?

Des fouilles pour retrouver le passé alimentaire d’un village

Une équipe de l’Université de Genève (UNIGE) et du CNRS a testé avec succès une approche multidisciplinaire, qui combine notamment la céramologie, la chimie, l’archéozoologie et l’archéobotanique. Appliquée à des fouilles menées sur un dépotoir, elle a permis aux scientifiques de reconstituer le passé alimentaire récent d’un village du Sénégal. Cette approche pourra être utilisée pour fouiller des sites archéologiques plus anciens et dans d’autres régions du monde. Elle est à découvrir dans le journal PLOS ONE.

Dans la même rubrique
diabète
  • À la une
  • Actualités
  • Recherche - Science
institut pasteur
  • À la une
  • Actualités
  • Recherche - Science