Maladie cœliaque chez l’enfant : de nouvelles recommandations

Au-delà de l’importance de la bonne connaissance des aliments sans gluten, leur bon usage est primordial pour respecter le suivi d’une alimentation sans gluten chez l’enfant atteint de la maladie cœliaque.

Par Laurent Feneau, publié le 12 juin 2024

Maladie cœliaque chez l’enfant : de nouvelles recommandations

La Société européenne de gastroentérologie, hépatologie et nutrition pédiatrique (ESPGHAN), a fait le point sur l’ensemble des règles pour éviter les contaminations croisées au gluten lors de la préparation des repas au domicile. Ces recommandations mettent tout d’abord en lumière l’importance de soigner toutes les phases du processus de préparation : hygiène des mains, des surfaces et des ustensiles, stockage des aliments, usage des ustensiles de cuisine et cuisson des aliments.

L’importance de la non-élimination totale du gluten

Les auteurs insistent aussi sur l’importance de prêter une attention toute particulière aux aliments frits, car s’ils ont baigné dans une huile ayant servi pour des aliments contenant du gluten, ils peuvent avoir été en contact avec une grande quantité de résidus, non compatibles avec une alimentation sans gluten. L’ESPGHAN fait par ailleurs quelques recommandations à destination des professionnels de santé pour favoriser une bonne observance des enfants vis-à-vis du régime sans gluten. Elle insiste notamment sur l’importance de la non-élimination totale du gluten dans le foyer, si les autres membres de la famille ne souffrent pas de la maladie cœliaque. Il est en effet important que l’enfant prenne conscience du fait que le gluten est présent partout, cela l’aidera à suivre son régime, même en dehors du domicile.

Dans la même rubrique
diabète
  • À la une
  • Actualités
  • Recherche - Science
institut pasteur
  • À la une
  • Actualités
  • Recherche - Science