Nutri-Score 2023 : bientôt des nouveautés…

Alors que son adoption fait débat au niveau européen et que certains plaident pour son caractère obligatoire, le Nutri-Score va connaître en 2023 des ajustements qui méritent d’être précisés.

Par Laurent Feneau, publié le 04 mai 2023

Nutri-Score 2023 : bientôt des nouveautés…

Créé en 2017, le Nutri-Score avait déjà connu une première modification d’algorithme relative aux aliments solides en 2022. Cette année, c’est au tour des boissons de voir certaines incohérences rectifiées. Comme le précise son créateur, Serge Hercberg, dès le départ il avait été prévu que le Nutri-Score soit régulièrement mis à jour, en fonction de l’offre du marché, des progrès scientifiques, etc. Pour ce faire, un comité scientifique indépendant composé de chercheurs des 7 pays utilisateurs a planché 18 mois durant pour affiner les critères et rendre le logo plus performant. 

Le problème du lait et des édulcorants

Si les boissons à bases de fruits et les sodas ne connaissent pas de changement et continuent d’être classées en fonction de leur teneur en sucre, la situation est plus compliquée du côté des laitages à boire. Alors que tous étaient très bien positionnés, les laits fermentés, yaourts à boire ou laits végétaux se retrouvent en D ou E car aussi sucrés que des sodas. De son côté, le lait entier va passer en C. De même, les boissons contenant des édulcorants vont connaître une rétrogradation compte tenu de leur faible intérêt pour la santé par rapport à un soda classique et se retrouveront au mieux avec un C.

Le dernier chantier en cours, et non des moindres, est celui des aliments ultra-transformés. Pour l’heure, proposition a été faite par les chercheurs d’entourer leur Nutri-Score d’un filet noir afin d’alerter plus visiblement les consommateurs.

Dans la même rubrique
calcium
  • À la une
  • Actualités
  • Recherche - Science
oligoéléments
  • À la une
  • Actualités
  • Micronutrition
obésité
  • À la une
  • Actualités
  • Recherche - Science