Obésité infantile en Chine : un effet “contagion” ?

Comptant près de 15% d’enfants obèses ou en surpoids, la Chine est devenue le pays le plus touché par l’obésité dans le monde.

Par Laurent Feneau, publié le 30 mai 2024

Obésité infantile en Chine : un effet “contagion” ?

Dans ce contexte, une étude transversale (Liu et al, 2024), menée en Chine, a cherché à savoir si l’obésité et les comportements liés à l’obésité se propageaient entre camarades de classe. Celle-ci révèle qu’il existe effectivement des similitudes entre les caractéristiques associées à l’obésité des enfants de 4e et 6e et leurs camarades de classe. Par ailleurs, un effet “sexe” a été observé pour l’IMC* et le pourcentage de graisse corporelle. En effet, ces paramètres anthropométriques étaient plus fortement associés à ceux de camarades de même sexe au sein d’une même classe.

Les interventions en réseau : un moyen de prévenir l’obésité infantile

Toutefois, les recherches sur le sujet restent limitées et nécessitent d’être plus approfondies. Dans l’immédiat, ainsi que le suggèrent les résultats, la modélisation de comportements sains en classe peut encourager les enfants à adopter des habitudes bénéfiques à leur santé. Plusieurs travaux ont notamment démontré l’efficacité d’interventions en réseaux pour accélérer les changements de comportements (Hene et al., 2022Jancey et al., 2023Polman et al., 2023Valente, 2012). Les travaux futurs sont ainsi invités à considérer l’inclusion des camarades de classe pour la conception d’interventions de prévention de l’obésité.

 

* Indice de Masse Corporelle

Dans la même rubrique
marqueur culturel
  • À la une
  • Actualités
  • Recherche - Science