Quel regard portent les Français sur l’obésité ?

L’American Journal of Preventive Medicine a publié une étude qui montre que les préjugés liés au poids sont répandus parmi les adultes français, en particulier l’idée réductrice selon laquelle l’obésité est due à un manque de volonté.

Par Laurent Feneau, publié le 13 avril 2023

Quel regard portent les Français sur l’obésité ?

 

De nombreuses études existaient déjà sur les préjugés à l’égard des personnes en situation d’obésité dans le monde, mais pas spécifiquement sur la France.

Des travaux ont donc été menés par un consortium de chercheurs de l’Équipe de Recherche en Épidémiologie Nutritionnelle (EREN) de l’Université Sorbonne Paris Nord et Université Paris Cité, Inserm, INRAE, CNAM, Centre de Recherche en Épidémiologie et Statistiques (CRESS) et des services de Nutrition de l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière et de l’Hôpital Européen Georges Pompidou (AP-HP). Leur objectif consistait à évaluer les préjugés négatifs liés au poids parmi les participants de l’étude NutriNet-Santé. Et notamment par rapport à un supposé « manque de volonté » des personnes concernées.

Nécessité de changer le regard

Les résultats de l’étude montrent, en effet, que les préjugés négatifs sont très répandus parmi les adultes en France. Ils correspondent davantage à une préoccupation excessive de prendre du poids et à la croyance que l’obésité est liée à un manque de volonté qu’à une antipathie vis-à-vis des personnes en situation d’obésité. Résultat, ils indiquent la nécessité de prendre des mesures susceptibles de changer le regard de la société sur l’obésité, pathologie multifactorielle impliquant des facteurs comportementaux (en premier lieu nos habitudes alimentaires et d’activité physique), environnementaux et sociétaux, et biologiques. Ce qui rend extrêmement réducteur de croire que la façon dont nous nous alimentons et dont nous bougeons est simplement une affaire de choix personnel.

Dans la même rubrique
marqueur culturel
  • À la une
  • Actualités
  • Recherche - Science