Un régime pour alléger les symptômes du Syndrome de l’intestin irritable (SII)

Les personnes atteintes du SII présentent des symptômes gastro-intestinaux qui peuvent affecter considérablement leur qualité de vie. Une publication de la revue « Nutrients » examine les effets de régimes alimentaires sur cette dernière.

Par Laurent Feneau, publié le 21 septembre 2023

Un régime pour alléger les symptômes du Syndrome de l’intestin irritable (SII)

Pour diminuer les douleurs abdominales, ballonnements, diarrhées, constipations, etc. chez les personnes atteintes du syndrome de l’intestin irritable et améliorer leur qualité de vie, 19 essais ont été effectués et examinés. Résultat des analyses, un régime pauvre en FODMAPs (Fermentable Oligosaccharides, Disaccharides and Monosaccharides And Polyols), encadré par un professionnel, s’avèrerait particulièrement efficace.

Un accompagnement nutritionnel

En effet, ce régime permettrait de diminuer l’osmolarité et le contenu aqueux au sein de la lumière intestinale, ainsi que la fermentation intraluminale. Si les régimes autodéclarés et non encadrés par un professionnel de santé peuvent présenter des risques nutritionnels, le suivi, encadré, d’un régime pauvre en FODMAPs permettrait de réduire les symptômes de la maladie. Celui-ci s’établit en trois étapes. Tout d’abord, l’élimination des aliments riches en FODMAPs pendant 3 à 6 semaines, puis leur réintégration progressive avant la mise en place d’une alimentation personnalisée sur le long terme. Soit un protocole strict aux indéniables effet positifs sur l’humeur, l’interférence avec les activités du quotidien, l’image du corps, la relation aux autres ou encore la vie sexuelle des malades.

Dans la même rubrique
marqueur culturel
  • À la une
  • Actualités
  • Recherche - Science