Glyphosate : la commission européenne prolonge l’autorisation de 10 ans

C’est reparti pour 10 ans… Alors que le CIRC* a classé ce pesticide comme « cancérogène probable » depuis 2015, la commission européenne a préféré ne pas trancher et prolonger sa durée d’utilisation.

Par Laurent Feneau, publié le 17 novembre 2023

Glyphosate : la commission européenne prolonge l’autorisation de 10 ans

La prolongation d’une décennie de l’autorisation d’utilisation du glyphosate est le résultat d’une incapacité des 27 Etats membres de l’Union européenne à se mettre d’accord. Et notamment du manque d’engagement de la France* qui s’est abstenue pour la seconde fois, lors d’un vote déterminant le 16 novembre. Résultat, la commission a eu l’opportunité de rendre sa décision avec un mois d’avance sur le calendrier.

Absence d’alternatives

C’est l’absence de solutions de remplacement qui est mise en avant par les autorités pour ne pas prendre de décision. De son côté, Inrae travaille sur des alternatives, notamment mécaniques, depuis 2017. Bien sûr, les déçus sont légion et le font savoir, qu’il s’agisse d’ONG, de politiques ou de citoyens. Un collectif comprenant en autres Foodwatch, Générations futures et Greenpeace France a lancé aussitôt une pétition, rappelant au président Macron sa promesse de sortir du glyphosate « au plus tard » début 2021.

* Centre international de recherche sur le cancer.

** La France, l’Allemagne et l’Italie étaient réticents quant au prolongement. Les deux première se sont abstenues et la troisième a finalement voté pour.

Dans la même rubrique
marqueur culturel
  • À la une
  • Actualités
  • Recherche - Science