Lutte contre l’obésité en Polynésie française à l’occasion des JO

Alors que les épreuves de surf de Paris 2024 se tiendront à proximité de Papeete, les autorité locales ont décidé de tirer profit de l’événement afin de promouvoir des pratiques pratiques sportives et par là même de tenter de lutter contre l’obésité galopante.

Par Laurent Feneau, publié le 21 septembre 2023

Lutte contre l’obésité en Polynésie française à l’occasion des JO

Le taux d’obésité est l’un des pires au monde sur l’archipel polynésien. Comme le rappelle un article du Monde, selon un rapport de l’OMS, « 79 % des adultes étaient en surpoids à cette date – contre 70 % en 2010 », et plus particulièrement chez les moins de 45 ans. Il s’agit, par conséquent, d’un grave problème de santé publique dont les conséquences peuvent devenir rapidement catastrophiques en termes de diabète, hypertension ou maladies cardiovasculaires.

30 minutes quotidiennes ou deux heures hebdomadaires

Depuis toujours, les corps ronds sont valorisés en Polynésie. Toutefois, une moitié de la population vivant sous le seuil de pauvreté et le développement à grande vitesse de la junk food ont transformé ce fait culturel en problème sanitaire.

D’où l’idée de profiter de la présence d’une manifestation sportive de premier plan pour mettre sport et santé au menu des plus jeunes. A raison de 30 minutes quotidiennes en primaire et d’un test de 2 heures supplémentaires hebdomadaires au collège, ces derniers vont être invités à s’exercer physiquement et être sensibilisés aux questions du poids et de l’alimentation. 

Dans la même rubrique
marqueur culturel
  • À la une
  • Actualités
  • Recherche - Science