Cantines publiques : bilan 2022 des objectifs EGAlim

Alors que la collecte des données 2023 des restaurants collectifs est bientôt clôturée, le Gouvernement vient de transmettre au Parlement le recensement des achats effectués par les cantines publiques en produits durables et sous signe de qualité.

Par Laurent Feneau, publié le 14 mars 2024

Cantines publiques : bilan 2022 des objectifs EGAlim

Comme chaque année, le Gouvernement a transmis au Parlement un rapport faisant le point sur la gestion des restaurants collectifs publics. Il constitue ainsi l’occasion d’évaluer l’évolution des achats effectués, avec les objectifs de la loi EGAlim en perspective. Ce document est établi sur la base de déclaration volontaires des responsables de restaurants collectifs. Pour mémoire, la loi EGAlim de 2018, complétée par la loi Climat et résilience en 2021, a fixé un objectif de 50% de produits durables et de qualité dont 20% au moins biologiques. 

Une progression insuffisante

Parmi les résultats de 2022 on peut constater que 27,5% des achats ont été constitués par des produits durables et sous signe de qualité. Parmi ceux-ci, 13,1% étaient bio. La progression est sensible si l’on prend en compte les chiffres de la précédente campagne effectuée en 2021*. Toutefois, les pouvoirs publics considèrent qu’elle est insuffisante par rapport aux objectifs fixés par la loi. Pour l’année 2023, les cantines ont jusqu’à la fin du mois de mars 2024 pour déclarer leur achats sur la plateforme ma cantine et pour la première fois, depuis le 1er janvier 2024, cette collecte est également ouverte aux établissements privés.

* En 2021 : 23% de produits durables et sous signe de qualité dont 10,6% de bio.

Dans la même rubrique
calcium
  • À la une
  • Actualités
  • Recherche - Science
oligoéléments
  • À la une
  • Actualités
  • Micronutrition
obésité
  • À la une
  • Actualités
  • Recherche - Science