Mieux connaître l’utilisation du sucre dans l’alimentation pour prévenir les maladies

Puisque la réduction du sucre ajouté – plus ou moins caché – est un important levier de prévention des maladies, l’anses dresse un bilan de l’utilisation des ingrédients sucrants dans les aliments transformés et les boissons.

Par Laurent Feneau, publié le 04 avril 2024

Mieux connaître l’utilisation du sucre dans l’alimentation pour prévenir les maladies

Dans la prévention de l’obésité et du diabète, la réduction des sucres ajoutés fait figure de levier majeur. C’est la raison pour laquelle l’anses s’est attachée à dresser un bilan de leur utilisation et de l’évolution de ces pratiques dans les boissons et les aliments transformés. Ainsi, avec méthode, l’agence a-t-elle déjà recensé les ingrédients sucrants, qu’il s’agisse de sucre bien sûr, mais également de glucose, sirop, fructose, miel, jus de fruits, caramel, édulcorants, etc. En effet, l’étude a également pris en compte les ingrédients entretenant le goût sucré.

Une utilisation généralement en baisse

Or, le résultat de cette recherche est une bonne nouvelle. On constate une diminution significative du pourcentage de produits contenant ces ingrédients sur les dix dernières années. Paradoxalement, les diminutions les plus fortes concernent… les produits salés! L’autre bonne nouvelles, au regard d’études récentes, est la baisse significative  d’utilisation d’édulcorants intenses, notamment l’aspartame qui sur la période est passé de 1,8 à 0,4% des produits. Toutefois, l’agence se garde bien de crier victoire et souligne la marge de réduction des teneurs en ingrédients sucrants pour un grand nombre de produits.

Dans la même rubrique
diabète
  • À la une
  • Actualités
  • Recherche - Science
institut pasteur
  • À la une
  • Actualités
  • Recherche - Science