Un pancréas artificiel en phase de test

Alors que les injections d’insuline demeurent contraignantes et parfois difficiles – voire impossibles – à équilibrer, une équipe du Massachusetts Institute of Technology (MIT) vient de dévoiler le résultat de ses recherches visant à faire produire de l’insuline par les cellules du pancréas.

Par Laurent Feneau, publié le 19 octobre 2023

Un pancréas artificiel en phase de test

La revue PNAS présente dans ses pages un nouveau dispositif, encore en phase de test sur la souris, conçu par une équipe du MIT qui travaille autour du diabète et de sa régulation. Celui-ci revient à encapsuler dans un boîtier souple, qui serait implanté dans le patient, des îlots de Langerhans* capables de sécréter l’insuline. Ceci afin de réguler le taux d’insuline. 

La prudence reste de mise

D’une taille d’environ 20 cm2, le dispositif est associé à un réacteur miniaturisé qui tire l’oxygène dont les cellules ont besoin, de l’eau présente dans le corps de l’animal. De plus, il fonctionne sans fil ni batterie, grâce à un système d’induction électromagnétique. Si l’idée n’est pas nouvelle, elle avait toujours buté sur la mort des cellules par manque d’oxygène, problème ici résolu.

Si ces travaux sont encore loin d’une application à l’homme, en revanche la greffe d’îlots de Langerhans est quant elle déjà pratiquée en France sur les patients qui ne peuvent plus avoir recours aux moyens de régulation classiques.

* Grappes de cellules du pancréas qui sécrètent des hormones.